Diagnostic plomb

Avant 1949, les peintures utilisées dans les habitations, en particulier sur les canalisations, possédaient une forte teneur en plomb, métal aujourd'hui reconnu toxique pour l'homme, et interdit en conséquence.

Il demeure toutefois de nombreux logements renfermant encore des traces de plomb, et exposant à ce titre leurs occupants à des risques sanitaires, notamment les jeunes enfants et les femmes enceintes.

C'est la raison pour laquelle les ventes et les locations de biens immobiliers construits avant le 1er janvier 1949 doivent faire l'objet d'un diagnostic plomb, ou Constat de risque d'exposition au plomb (CREP) au préalable, réalisé par un professionnel certifié.

Cette intervention a pour but de contrôler le niveau de plomb présent dans le bien, et ainsi s'assurer qu'il n'excède pas le seuil réglementaire fixé à 1mg/cm2.

Au-delà, le propriétaire est tenu de faire le nécessaire pour éliminer tout risque pour la santé des futurs locataires ou acheteurs de son logement.

Outre d'être obligatoire, ce diagnostic permet également de favoriser une transaction immobilière.